Transformez vos peurs en TREMPLIN-BONHEUR

Eveil de l'intuition dans la Communauté ClairConscience d'Hélène Scherrer

Vous n’avez plus aucune peur ?

Bravo…euh, êtes-vous un humain ou un robot  ?

Moi, j’en ai encore, je suis une femme vulnérable qui a appris à dépasser ses peurs, en faire des alliées pour créer une vie libre et créative.

Je les utilise comme des lanternes oranges qui m’envoient des signes et des messages.

Si vous n’avez plus aucune peur en vous, que vous gérez tout, maîtrisez tout…alors, la suite de cet article ne vous concerne pas car j’y parle de la bonne utilisation des ressentis de peur pour les transformer en une force de créativité, de vie, de réussite.

Et j’appelle cela :

Le courage de la vulnérabilité

Notre nature est Joie, Amour, Lumière, Innocence et Ouverture à la vie.

Cet état est une conquête de liberté, de vérité intérieure.

Lorsque les carapaces, les cuirasses, les protections de toutes sortes tombent, il reste la fragilité de notre humanité vibrante, vivante.

Et cela, c’est le plus grand des courages !

Lorsque cette floraison du coeur se manifeste, se concrétise, s’exprime, s’affirme…alors, c’est la victoire intérieure d’une vie alignée au désir de son âme.

C’est une vie cohérente où l’esprit, le coeur et l’action vont dans la même direction.

Cette floraison de notre être est toujours en évolution, en transformations, en phases d’adaptations permanentes…et ce sont nos inconforts, nos irritations, nos petites et grandes peurs qui nous montrent les prochains tremplins sur lesquels sauter pour prendre son envol et se déployer.

Votre dernière peur… c’était quoi, c’était quand ?

Moi, c’était hier, par rapport à des changements, des décisions à prendre qui me mettaient des ??? désagréables à ressentir.

Alors, oui, j’ai ressenti…accueilli… écouté… souri… et laisser l’alchimie intérieure se dérouler.

Et cela s’est décollé, détaché une fois la transformation effectuée.

Oui, cela m’a fait sourire de sentir ces inconforts.

Et je crois qu’une grande victoire est de ne plus avoir peur de la peur.

Ne luttez pas quand vous êtes dans une peur, accueillez-la avec bienveillance, demandez-lui ce qu’elle a à vous transmettre, remettez-la à sa juste place et laissez- la s’éloigner tranquillement.

La chemin de clairconscience n’est pas un chemin de confort, c’est un chemin de paix de l’esprit et de réalisation de soi.

Repérez vos peurs et déterminez vos bonheurs 

On peut résumer l’effet d’une peur à un frein.

Si vous vous vous laissez submerger par une peur, elle devient une résistance qui vous bloque. Alors que si vous la considérez comme une amie qui vous chuchote des choses très importantes pour votre évolution, vous allez écouter le message qui vous est transmis.

De plus, quand une peur apparaît, elle vous demande d’être encore plus conscient, observateur de vous-même et témoin du film de votre vie.

Acceptez quand il y a un temps d’infusion pour la transmuter. Ainsi, si elle revient, ce sera moins long, avec moins d’impact et plus de sens de l’humour.

Devenez auto-réfèrent pour connaître quelles sont vos réels bonheurs, ce qui donne sens à votre vie, ce qu’il est fondamental de vivre pour vous.

Tant que les critères de la réussite, du bonheur, de la plénitude ont des références externes à vous, vous ne pouvez pas utiliser vos peurs comme tremplins car même le tremplin devient source d’appréhensions.

Trouvez vos propres références pour créer la vie que vous souhaitez.

Et allez de l’avant avec votre propre baguette intuitive et magique.

Votre TREMPLIN-BONHEUR est la clef pour transmuter toutes vos peurs.

Votre intuition est un catalyseur de Vie

Il vaut mieux ne pas réveiller votre intuition si vous souhaitez une vie de confort et de facilité.

Plus vous vivez votre intuition, plus votre mental va perdre son contrôle sur vous et cela va générer des défis à traverser.

L’éveil de la conscience est une observation de votre théâtre intérieur et ce n’est ni confortable, ni facile.

Quand vous choisissez de réveiller votre intuition, voici ce qu’il se passe :

  • Vous suivez une voie qui se dessine dans l’instant présent ( et vous dépassez toutes les insécurités ).
  • Vous affirmez votre originalité ( et vous dépassez les références externes ).
  • Vous exprimez votre créativité (et vous devenez votre propre référence ).
  • Vous partagez votre bonheur ( et vous acceptez la réalité de l’instant présent ).

L’éveil de la conscience et le réveil de l’intuition

c’est libérateur, émerveillant, étincelant

c’est vertigineux, palpitant, émouvant

c’est inspirant et transcendant !

About The Author

Helene Scherrer

Je suis la fondatrice de la Communauté ClairConscience, un espace en ligne où je vous accompagne sur le chemin de l'éveil de votre intuition avec des outils uniques, originaux et (r)évolutionnaires. La Communauté ClairConscience est un espace de co-création permanente avec tous les membres. Vous pouvez y explorer les trésors du Tarot de ClairConscience, la numérologie intuitive et développer votre créativité car "Le sacré, ça crée" !

1 Comment

  • Michka

    8 août 2011

    Bonjour chers amis,
    bonjour Hélène et merci à toi pour cet article si authentique et lucide.

    J’adhère totalement au principe de la peur tremplin. Je résonne avec toi dans cette affirmation que l’écoute de l’intuition demande courage et audace. Car je connais bien plus de peurs en ce moment qu’il y a dix ans quand ma conscience était en sommeil et je témoigne que cela n’est guère confortable. Mais, de cet inconfort-même, naît chaque fois quelque chose de si captivant, si étonnant!… Cela me fait songer à ces fleurs éphémères et d’une beauté rare qui naissent sur les cactus, le contraste est ressemblant: D’un aspect d’abord rébarbatif le cactus représente, pour moi, la remise en question avec ses épines; et au fur et à mesure de l’évolution on oublie ses piquants pour s’émerveiller de ce qui est né à partir de lui, chaque fois une fleur unique.
    Quand l’heure de l’éveil est là, il est bon d’aimer tout autant les épines que les fleurs car dans notre vie terrestre, les deux sont indissociables et c’est ainsi que nous pouvons l’expérimenter de la meilleure manière. Aimer nos peurs et les accueillir comme des guides et des messagères, voilà une grande sagesse.
    Et même si “nous laisser porter par notre intuition” est une démarche qui nous semble encore parfois “à contre courant” et donc difficile (on peut se sentir solitaire de ne pas suivre la masse et la direction générale que prennent les autres dans leur ensemble), suivre notre propre petite voix intérieure nous conduit exactement là où nous devons aller et nous permet de rencontrer ceux qui sont comme nous et nous ressemblent.

    J’essaie d’accepter de plus en plus mes “écarts de conduite” (c’est ainsi qu’on nomme socialement les actions qui sont hors des normes) puisqu’ils me permettent de vivre au plus près de mon chemin personnel. Et j’écoute bien mes peurs (pour moi aussi, la dernière date d’hier! hi!hi!) , mais aussi mes “sautes d’humeurs”, parfois elles sont l’écho ou le reflet du collectif, des vieilles habitudes et croyances auxquelles tout le monde se réfère.
    Mais ne plus “avoir peur de la peur” comme tu dis si exactement, voilà une façon que j’intègre bien maintenant et que j’applique pour transcender les obstacles avec plus de légèreté car si je les niais, elles agiraient encore sournoisement sur mon attitude et me dérouteraient plus longtemps.

    Merci encore à Hélène et à “nous tous”, je trouve génial d’être cocréateurs de cet espace, même si nous ne disons rien, le seul fait d’être présents et intéressés par la “clairconscience” nous relie.

    Michka

Leave A Response

* Denotes Required Field