Le Tarot, jardin de l’amour

Apprendre l’amour avec l’Amoureux, lame VI du Tarot de Marseille

Toutes les lames du Tarot nous parlent du pèlerinage de la vie menant à l’amour et la liberté.

Le héros de cette histoire s’appelle le Bateleur, voyageant à travers les 22 lames majeures du Tarot pour apprendre le mode d’emploi d’une vie pleine et consciente.

Au départ, le Bateleur (lame I ) ose se lancer dans cette grande aventure qu’est la vie, il rencontre la Papesse (lame II ) qui, telle une fée, lui offre ses cadeaux de naissance (dons, talents…).  Puis, avec l’Impératrice (lame III ), il découvre et exprime ses élans créatifs. L’Empereur (lame IV ) lui enseigne à concrétiser sa créativité dans la matière. le Pape (lame V ), quant à lui, lui apprend l’importance de l’éthique dans tout ce qu’il entreprend.

Arrivé à l’arcane de l’Amoureux, la lame VI, le Bateleur explore le domaine de l’affectivité, des sentiments, des relations sociales. Cette lame nous parle des différentes étapes et des différentes formes de l’amour .

Autant le nom de l’Amoureux nous est familier, autant la lecture de l’arcane est vaste et sujette à maintes interprétations.

Voyons ce que cet arcane nous enseigne

Commençons par le commencement, regardons le haut de la carte, la partie-ciel : Nous y voyons un soleil blanc, issu du non-manifesté, nous signifiant que tout provient de l’invisible pour, ensuite se manifester dans le visible. Les rayons de ce soleil blanc sont colorés car nous recevons les effets de la chaleur et de la lumière de cet astre. La source de ses rayons se révèlent peu à peu, au cours de notre transformation intérieure et de notre ouverture à la puissance de l’amour, comme nous allons le voir.

Devant le soleil, il y a un ange, Eros (ou Cupidon ), intermédiaire entre le ciel et l’humain.  Il lance une flèche vers la droite, en direction de notre devenir.

La flèche, ainsi que trois rayons de soleil réunissent la partie-ciel et la partie-terre.

Continuons avec le bas de la carte, la partie terre :  nous y voyons trois personnages. Des interprétations dualistes y voient un jeune amoureux ( le personnage central ) tiraillé entre le vice et la vertu, la vie apollinienne et la vie dionysiaque, le bien et le mal, la vie spirituelle et la vie profane…

Le choix est un thème central dans cette lame et c’est l’apprentissage principal de cette carte.

La lame de l’Amoureux enseigne le passage du choix mental exclusif ( «ou»/«ou» ) au choix du coeur inclusif ( «et» et «et» ). Toute prise de décision considérée depuis une base duelle est contraignante et involutive. Le Tarot ouvre la voie à une autre alternative, basée sur l’unification de toutes les énergies présentes en soi et de l’action comme acte non-dualiste et libérateur.

L’Amoureux de l’arcane VI est le Bateleur de la première lame, arrivé à la croisée des chemins et que le choix va rendre libre. Il est traversé de courants célestes ( les rayons de soleil ), telluriques ( la terre est en plein travail car striée de lignes ) et humaines ( les deux personnages qui l’entourent ). Il est de face, ressentant de tout son être ce qui se passe en lui afin de poser son prochain pas, en toute foi.

Les personnages se touchent, ils se lient, se délient, se relient.

Tout le relationnel est en jeu.

C’est la carte du lien humain et de la vie sociale

L’image nous montre toutes les formes de l’amour.

Lors du passage de la lame VI, on commence à faire ce que l’aime, c’est le début des choix de coeur et des conséquences de ces choix. On réalise que nous n’avons pas besoin d’être libre, nous sommes liberté, nous n’avons pas besoin d’aimer et d’être aimé, nous sommes amour.

Le choix d’amour n’implique aucun renoncement, il est évidence, fluidité et ouverture. L’amour, la liberté, le libre-arbitre nous est donné de naissance, de par notre nature profonde, à nous de les redécouvrir et de les révéler.

L’amour se révèle, non au départ, mais au cours de notre pèlerinage qu’est la vie.

C’est la première lame dite, de face, nous signifiant que l’amour se vit dans le présent, ni dans un souvenir du passé , ni dans une expectative concernant le futur. Certes, l’ange est tourné vers la droite, vers l’avenir, visant de son arc les personnes en relation. Il suggère d’élever notre vision horizontale de ce qui est en jeu dans la relation pour élever notre point de référence et discerner ce qui est en jeu.

C’est une carte de choix, avec toutes ses étapes : fusion/confusion, incertitude, hésitation, conflit interne/externe, choix, action.

L’arcane de l’Amoureux suggère de choisir et d’agir, en toute sagesse.

Ecoutons la voix du personnage central de la lame pour la faire résonner en soi

« Je suis encore au début de mon cheminement…22 lames à explorer…oh, j’ai déjà appris…un peu, beaucoup, passionnément, à la folie… et, maintenant, c’est le temps de la mise en pratique de mes premiers enseignements… c’est la première fois depuis le commencement de mon initiation à la vie et à l’amour que je me retrouve entouré de tant de gens et d’énergies si diverses.

Trois figures m’entourent, les uns disent que ce sont deux femmes aux âges différents, et un ange. Les autres disent que ce sont une femme, un homme, un ange. Et moi, parmi eux… je me mêle, je m’emmêle, je démêle…dans la mêlée, je mets du miel dans le lien, je deviens une âme qui aime et, en aimant, aimante ceux qui aiment.

Rencontres, échanges, partages, attachements, détachements, liens…maintenant, l’impératif se conjugue au présent de la présence de l’autre…avec qui je suis égal et différent.

Je marche sur une terre labourée, dans un monde en perpétuelle évolution.

Pas à pas, je reconnais ce et ceux que j’aime et ce que je souhaite réaliser avec et pour eux.

J’apprends à dire l’Amour : d’abord je dis JE, puis je dis TU, ensuite je dis NOUS et enfin je dis EUX reconnaissant le jeu de DIEU.

J’apprends à vivre la source de l’amour et maintenant, je sais… :  j’aime tout… et au-delà de tout, j’aime l’ange…et au delà de l’ange, j’aime le soleil blanc, la source…

J’apprends à cultiver un idéal d’amour, en forme de flèche, lancé par un ange… ».

L’arcane VI du Tarot de Marseille est une carte d’union et d’unité dans la diversité.

Lorsque le juste choix du coeur est accompli, l’apprentissage de la carte de l’Amoureux est assimilé.

La voie s’ouvre sur la carte suivante, la lame VII, le Chariot, au cours de laquelle, le Bateleur, devenu adulte, apprend à conduire, en toute sagesse et confiance, sa destinée.

Communauté ClairConscience de Tarot intuitif

Découvrez la Communauté ClairConscience

About The Author

Helene Scherrer

Je suis Tarot-coach et formatrice de Tarot de Marseille et d'éveil de l'intuition. Je partage mes enseignements, mes transmissions, mon intimité spirituelle dans la Communauté ClairConscience qui est un espace de co-création permanente avec tous les membres. La Communauté ClairConscience vous guide pour explorer les trésors du Tarot de Marseille, activer votre intuition et développer votre créativité car "Le sacré, ça crée" !

2 Comments

  • Barbara

    Reply Reply 17 avril 2013

    Merci à toi Chère Hélène pour cette magnifique description….
    Elle résonne, elle touche, elle fait bouger, elle fait avancer le Bateleur qui danse en moi….
    Plein de soleil dans ton coeur…
    Barbara

  • Michka

    Reply Reply 17 septembre 2011

    Merci, chère Hélène, pour cette description et ce partage sur l’Amoureux, c’est ma lame préférée et tu nous en parles de façon inspirée, touchante et très complète à différents niveaux possibles de son interprétation . En tous cas, il résonne ainsi pour moi dans toute sa splendeur!
    Michka

Leave A Response To Michka Cancel reply

* Denotes Required Field